Accueil » À la une

Soumis le jeudi 11 février 2016Réagir à l'article
manif agricole

Mercredi 10 février, Pierre Jarlier, président de la Communauté de communes du Pays de Sant-Flour-Margeride est allé à la rencontre des agriculteurs, qui manifestaient à Saint-Flour, pour soutenir leurs revendications et échanger avec eux. Il leur a rappelé que les élus sont à leurs côtés et que « nous défendons tous la même cause, celle d’une agriculture qui est le pilier principal de l’économie du Cantal. Leur colère est légitime même si , je ne peux cautionner la dégradation des lieux publics ». Et Pierre Jarlier de poursuivre : « Nous soutenons leurs demandes d’une juste reconnaissance des pertes issues de la sécheresse de 2015. Il n’est pas acceptable que les analyses réalisées par les services préfectoraux qui avaient parfaitement identifié les réels besoins du territoire cantalien ne soient pas validées par le comité national de gestion des risques agricoles. Il n’est pas non plus acceptable de laisser les agriculteurs dans une grande détresse face aux dégâts considérables qu’ils subissent avec la prolifération des rats taupiers. Dans le même temps, les agriculteurs de montagne subissent les effets dévastateurs du libéralisme des marchés européens. Ils doivent faire face actuellement à des coûts de production supérieurs aux prix de vente de leurs produits. L’Etat doit prendre des mesures urgentes pour un retour à une situation apaisée et pour assurer à nouveau une réelle régulation du marché du lait et de la viande.

Pierre Jarlier a transmis aux responsables agricoles présents les courriers qu’il avait adressés au président de la République, au Premier ministre et au ministre de l’Agriculture en tant que président de l’Association des Maires du Cantal. Les agriculteurs ont également pu prendre connaissance de la motion de soutien à leurs revendications adoptée par le conseil municipal de Saint-Flour, transmise également à tous les maires du Cantal  invités à prendre le même type d’initiative.

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.