Energies

Barrage de Grandval à LavastrieDepuis 2003, la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour s’est orientée vers l’utilisation des énergies non fossiles. son projet de territoire met en avant le bois comme énergie avec la réalisation de réseaux de chaleur utilisant ce combustible. Il s’agit aussi d’apporter un soutien fort à une filière locale importante.

C’est aussi la présence depuis les années 1950, du barrage hydroélectrique de Grandval dont la retenue borde quatre communes du territoire intercommunal.

Enfin, l’installation d’éoliennes incite aussi les élus à réaliser un schéma territorial de développement de l’éolien, afin de maîtriser l’impact de ce type d’équipement en collaboration avec les communautés de communes de Planèze et de Margeride Truyère. Conclusion du schéma éolien

Le vote des délégués

Le réseau de chaleur bois du Crozatier

lotissement à saint-georgesUn réseau de chaleur bois d’une puissance de 1800 KW alimente l’ensemble de la zone du Crozatier et un nouveau lotissement sur la commune de Saint-Georges, soit l’équivalent de 58 000 m² de bâtiments.
Par ailleurs, le choix d’une chaudière bois contribue à réduire efficacement les frais de fonctionnement du centre aqualudique intercommunal.

D’autres projets de réseau bois sont à l’étude pour alimenter des bâtiments publics.

Grue déposant des troncs d'arbreL’utilisation de cette énergie a aussi pour vertu de valoriser les sous produits de la filière bois locale (massif forestier de la Margeride et présence de nombreuses scieries).

Cette volonté politique en faveur des énergies renouvelables a été récompensée en avril 2010 par le prix « coup de cœur » du premier concours national « énergies citoyennes » Cofély-Le Figaro.