Accueil » En bref

Avis favorable pour le projet de schéma départemental de coopération intercommunale

Soumis le mardi 17 novembre 2015Réagir à l'article
conseil com faverolles 1

Le conseil communautaire réuni jeudi 12 novembre à Faverolles avait valeur de symbole pour les élus du Pays de Saint-Flour-Margeride. En effet, au moment de donner un avis sur le nouveau schéma départemental de coopération intercommunale, cette commune vient de fusionner avec ses voisines de Loubaresse, Saint-Marc et Saint-Just donnant ainsi une nouvelle vision de l’organisation territoriale de demain. « Ce conseil est important pour l’avenir, a déclaré en introduction, le président Pierre Jarlier. A l’exemple de la commune nouvelle de Val d’Arcomie, nous devons nous adapter aux mutations en cours pour être en mesure de répondre aux attentes de la population tant en matière de service que de cadre de vie ».
Et de poursuivre : « Ces changements suscitent des inquiétudes légitimes que nous devons surmonter ensemble pour ouvrir de nouvelles perspectives à nos territoires ruraux. Aussi, je vais proposer une démarche et une méthode concertée pour bâtir un projet collectif que nous devrons partager avec les communautés appelées à nous rejoindre.
Cette concertation nous la mènerons avec un comité de pilotage qui réunira des élus et chefs de service de toutes les intercommunalités appelées à fusionner avec nous.
Les travaux de ce COPIL seront ensuite soumis au débat au sein de la Conférence des maires et du bureau communautaire qui se réunit chaque semaine.
Nous serons ensuite en mesure de donner à tous les conseils municipaux les éléments financiers, fiscaux, humains et de gouvernance de la future intercommunalité pour leur permettre de délibérer en toute connaissance de cause ».
Au terme d’un long débat marqué par de nombreuses prises de parole, les élus ont voté à une large majorité (48 pour, 3 contre et 3 abstentions) en faveur du schéma départemental de coopération intercommunale présenté par le préfet fin septembre. Celui-ci préconise la fusion des communautés de communes de Planèze, Pierrefort-Neuvéglise, Caldaguès-Aubrac et Saint-Flour-Margeride, soit 56 communes et 24 000 habitants.
Le préfet aura jusqu’au mois de juin pour prendre un arrêté de projet de périmètre qui sera ensuite soumis à l’avis de tous les conseils municipaux. L’arrêté définitif de périmètre interviendra au 31 décembre 2016.

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.