Accueil » En bref

Classement des Gorges de la Truyère, les paysages pour atout

Soumis le vendredi 21 juillet 2017Réagir à l'article
gorges3

L’intercommunalité a lancé son étude de classement des gorges de la Truyère en site national. Une démarche longue qui se fera en concertation avec les habitants et qui pourrait aboutir à l’horizon 2020.
Par ailleurs, depuis le 27 juin dernier, le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a retenu Saint-Flour Communauté, parmi 27 candidatures, pour l’appel à projet Plan de Paysage de territoire 2017. C’est la seule candidature retenue en Auvergne.

Saint-Flour Communauté a inscrit la valorisation de ses paysages dans son projet de territoire 2017-2020. Les élus veulent faire de cet atout, caractérisé par sa grande diversité et ses nombreux sites remarquables, un élément de développement qualitatif. « Il ne s’agit pas de sanctuariser notre territoire, mais au contraire d’en faire, dans la concertation avec les populations, un outil pour l’avenir et une démarche de développement durable » , a tenu à souligner Pierre JARLIER, président de Saint-Flour Communauté, mercredi à Chaliers pour le lancement de l’étude de classement des gorges de la Truyère en site national.

Plateau de l’Aubrac, Planèze, vallées glacières, gorges de la Truyère, monts de Margeride, monts du Cantal, peu de territoires possèdent une telle variété de paysages aussi remarquables. Il s’agit donc de mieux les identifier d’une manière globale mais également dans les éléments de détail pour les préserver et les mettre en valeur. Ceci sans occulter, bien au contraire, l’activité économique, agriculture et sylviculture ou encore les sites touristiques en premier lieu et l’évolution urbaine. « Nous devons intégrer cette notion de paysage dans nos documents d’aide à la décision (Schéma de Cohérence Territoriale ou Plan Local d’Urbanisme Intercommunal), a encore précisé Pierre JARLIER. Nous travaillons sur le long terme. Et si nous devons avoir une stratégie globale, ce sont les gestes d’aujourd’hui qui font les paysages de demain ».

gorges5

Un vrai projet de développement

La préservation et la valorisation des paysages concernent la région de Saint-Flour depuis 1992 avec le plan Paysage « Autoroute A75 ». Sa traduction sur le terrain a porté sur l’emplacement des zones d’activité ou la préservation du champ de vision sur Saint-Flour depuis l’autoroute.

Aujourd’hui, d’autres outils se mettent en place. Le projet de classement site national (au titre du ministère de l’Environnement) des gorges de la Truyère en est un. Depuis la Margeride jusqu’au barrage de Lanau (le site d’Alleuze étant déjà classé), l’étude est lancée avec la désignation d’un bureau d’étude. « Les gorges sont remarquables et nous sommes convaincus qu’elles doivent entrer dans le patrimoine paysager national, première étape vers un classement grand site national », constate Francis Rome, délégué de la DREAL (Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement).

La démarche de classement est longue et se fera en concertation avec les habitants tant sur l’intérêt du périmètre que sur l’information partagée. Le périmètre sera affiné d’ici la fin de l’année 2017 et sera arrêté par le préfet après enquête publique. L’inventaire du site sera réalisé sur l’année 2018. Le classement pourrait intervenir en 2020. Ce classement permettra de définir ce que l’on veut faire ou pas, de prioriser les projets de développement, d’obtenir des soutiens plus efficacement. Pour Pierre JARLIER : « dans une période où les budgets sont en baisse, les projets qualitatifs seront prioritaires ».

gorges4

Paysage de territoire

Dans le même temps, Saint-Four Communauté est lauréate de l’appel à projet Plan de Paysage de territoire 2017, par le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer. Elle fait partie des 27 candidatures retenues le 27 juin dernier au plan national et parmi les cinq retenues en Auvergne-Rhône-Alpes (80 candidatures) et la seule en Auvergne.

L’objectif de ces appels à projet est de promouvoir les politiques de préservation et de mise en valeur de paysages remarquables dans les territoires.

Saint-Flour Communauté a été sélectionnée sur un périmètre couvrant trois entités paysagères : le plateau du Barrès, les vallées du Brezons et du Siniq ; la Haute Planèze ; la Planèze de Saint-Flour, soit une superficie de 250 km². 14 communes sont ainsi couvertes : Lacapelle-Barrès , Malbo, Narnhac, Saint-Martin-sous-Vigouroux, Brezons, Cézens, Paulhac, Valuéjols, Cussac, Les Ternes, Tanavelle, Roffiac, Ussel et Coltines.

Dans un premier temps, une étude permettra de définir des objectifs de qualité paysagère pour renforcer l’existant (géologique, floristique, environnemental, touristique…) et le mettre en valeur. Cette étude sera participative et co-construite avec les acteurs locaux pour aboutir à un diagnostic partagé. La deuxième étape définira un programme d’actions opérationnelles pour mettre en œuvre les actions fléchées par le diagnostic.

« Le paysage désigne une partie du territoire telle que perçue par les populations, dont le caractère résulte de l’action de facteurs naturels et/ou humains et de leurs interrelations », selon la définition de la convention européenne du paysage. Ainsi le viaduc de Garabit contribue à la caractéristique des gorges de la Truyère, comme l’agropastoralisme façonne les paysages d’estives…
prairie à Lieutades3 (web)

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.