Accueil » À la une

Cluny ou la seconde naissance de la cité sanfloraine

Soumis le mardi 29 septembre 2015Réagir à l'article
Une vue de la salle capitulaire, le plus ancien élément architectural de Saint-Flour.

Le 7 juin 2014, Saint-Flour devenait le 171e site de la Fédération Européenne Clunisienne. La ville organise du 2 au 4 octobre le colloque « sur les traces de Cluny ».
Le lien entre Cluny et Saint-Flour est une histoire vieille de Mille ans. L’ordre clunisien marque d’ailleurs la fondation de la ville sur le mont Indiciac qui au Ve siècle « accueillit » jusqu’à sa mort Florus, saint évangélisateur Florus venu de Lodève.
Nous sommes au tournant du millénaire, en 994. Odilon de Mercoeur, membre d’une importante famille d’Auvergne est alors l’abbé de Cluny. A l’époque, le prieuré étend « son influence » dans une grande partie de la France mais aussi à l’étranger. L’Auvergne abrite déjà de nombreux sites affiliés quand Odilon profite des dons à Rome des terres d’Indiciac de la part de plusieurs seigneurs locaux. En 1025, Il fait construire un prieuré avec l’installation d’une vingtaine de moines. La cité se développe alors autour de l’édifice religieux.
Aujourd’hui, la salle capitulaire (le plus ancien élément architectural de la cité du Vent) dans le musée de la Haute-Auvergne, les vitraux représentants l’histoire de Saint-Flour et d’Odilon de Mercoeur dans la cathédrale Saint-Pierre, ou celui de Saint-Odilon avec Saint-Géraud décorant l’église Sainte-Christine en ville basse, témoignent de cette page commune entre Cluny et la ville de Saint-Flour.
Le colloque qui s’ouvrira vendredi après-midi propose deux tables rondes ouvertes à tous à la halle aux Bleds.

La première (de 15h à 17h) a pour intitulé : la médiation culturelle, et son enrichissement grâce au numérique » avec pour intervenants Chistophe Voros , directeur de la fédération des sites clunisiens, Véronique Breuil -Martinez, chef de projet patrimoine au Conseil départemental du Cantal et Jérôme Anthoine, chargé de mission tourisme à la Communauté de communes de Sumène-Artense.
Il s’agit de débattre sur la médiation indispensable à la sensibilisation et compréhension du patrimoine. Quelles offres sont à mettre en place pour une meilleure vulgarisation ? Les supports numériques sont-ils en mesure de mieux satisfaire et élargir les publics, voire de contribuer à une mise en tourisme du patrimoine ?
La seconde table ronde, « l’itinérance, est-elle une forme de valorisation ? », avec Christophe Voros et Bruce Bonnevie, chargé de projet au Conseil départemental du cantal.
Les sites clunisiens ont été reconnus itinéraires culturels européens par le Conseil de l’Europe. La notion d’itinéraire appelle celle de l’itinérance, comme support de valorisation du patrimoine culturel. Qu’en est-il réellement ? Que faut-il attendre de l’itinérance « culturelle » ? Est-ce une action fédératrice d’ouverture vers d’autres territoires, une déclinaison à des fins économiques et touristiques ?

Au programme
Vendredi 2 octobre, 19 heures à la Halle aux Bleds
Conférence « À la rencontre d’Odilon de Mercoeur et de l’empire clunisien » présentée par Guy Lobrichon, médiéviste, professeur émérite à l’université d’Avignon.
Samedi 3 octobre
Laissez-vous conter une page d’archive
Archives municipales – À 10h et 11h
L’histoire de Cluny à Saint-Flour à partir des documents anciens en compagnie de Gilles Albaret, archiviste.
Laissez-vous conter les musées sanflorains
Musée Haute-Auvergne – À 10h et Musée Alfred-Douët – À 11h
L’histoire de Saint-Flour à travers les collections des musées (gratuits les 2 et 3 octobre).
Sur inscription à l’Office de tourisme.
Laissez-vous conter Odilon de Mercoeur et Cluny
Parvis de la Cathédrale Saint-Pierre – À 15h
Parcours à travers la cité sanfloraine sur les traces d’Odilon de Mercoeur. En compagnie d’un guide conférencier.
Concert de l’ensemble Doux viaire
Cathédrale Saint-Pierre – Concert gratuit – À 18h
Lors de ce concert, Michié Kuryu-Troman et Robin Troman espèrent restituer pour l’auditeur moderne, dans un programme de musique du XIVe siècle, le visage de quelques chefs-d’oeuvre de Guillaume de Machaut, Anthonello Da Caserta, Zacchara de Teramo…
Dimanche 4 octobre
Bredons, site clunisien
Parvis de l’église de Bredons – À 10h
En compagnie d’un guide conférencier, partez à la découverte de l’histoire du prieuré Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Bredons.
Sur inscription à l’Office de tourisme.
Blesle, site clunisien
Parvis de l’église de Blesle – À 15h
En compagnie d’un guide conférencier, partez à la découverte de l’histoire de l’abbaye Saint-Pierre de Blesle. Fondé au IXe siècle, ce monastère de femmes devient l’un des plus importants d’Auvergne.
Sur inscription à l’Office de tourisme.
Samedi 3 et Dimanche 4 octobre
L’Epopée clunisienne, de la Bourgogne du sud à l’Europe
Halle aux Bleds – Entrée libre – De 10h à 12h30 et de 14h à 17h30 – Du 5 au 31 octobre à la Médiathèque
Cette exposition, conçue par la Fédération des Sites Clunisiens, vous invite à découvrir la variété et la splendeur de ce patrimoine européen.
Les musées sanflorains seront gratuits les 2 et 3 octobre.
Infos et inscriptions : Office de tourisme des Pays de Saint-Flour
04 71 60 22 50 – info@pays-saint-flour.fr

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.