Accueil » À la une

Commission Développement durable : des leviers d’action pour valoriser les ressources de notre territoire

Soumis le jeudi 2 mars 2017Réagir à l'article
20170224_Commision_Dev_Durable (2)

Vendredi 24 février, une nouvelle commission de Saint-Flour Communauté s’est rassemblée à Neuvéglise-sur-Truyère axée sur le Développement durable.

Aux côtés de ses Vice-présidents Guy Michaud, en charge de la biodiversité, de l’agriculture, des milieux aquatiques et du contrat territorial Truyère, et Céline Charriaud, en charge de la transition énergétique, Pierre Jarlier a rappelé que « l’intercommunalité doit nécessairement mener une politique engageante en termes de développement durable, sur les questions environnementales, à l’image de ce qui pouvait déjà se faire avant la fusion pour préserver la biodiversité du territoire ».

Aujourd’hui, Saint-Flour Communauté dispose d’atouts considérables sur un territoire préservé et entend les valoriser. Elle possède des outils comme un Agenda 21 hérité du Pays de Saint-Flour Margeride (labellisation en décembre 2013) qui permet la mise en œuvre d’une centaine d’actions. L’intercommunalité a également intégré le dispositif « Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV) » qui octroie à la collectivité une subvention de 2 millions d’euros pour des projets en lien avec la mobilité et la transition énergétique.

S’agissant des enjeux et perspectives, la commission aura également à statuer sur les questions agricoles avec la reconduction pour la période 2017-2020 du programme agricole et rural ; sur le Service public d’assainissement non collectif (SPANC) (harmonisation tarifaire) ; sur les sites Natura 2000 présents sur le territoire (sites de la Planèze de Saint-Flour, Gorges de la Truyère et Affluents rive droite de la Truyère amont) ou encore sur le Contrat territorial des affluents rive droite de la Truyère, issu d’une volonté partagée des élus locaux d’initier une démarche de gestion des cours d’eau.

Enfin, les échanges ont porté sur la volonté de la collectivité de développer la filière bois en tant qu’énergie renouvelable. Les bilans positifs des réseaux de chaleur bois du Crozatier, de Volzac et de la chaufferie bois du centre aqualudique permettent aujourd’hui de lancer un quatrième réseau sur le secteur de Besserette à Saint-Flour.

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.