Accueil » En bref

Conseil communautaire du Pays de Saint-Flour

Soumis le jeudi 26 septembre 2013Réagir à l'article
programme agricole

Rapprochement intercommunal avec  la Margeride et programme d’actions agricole ont occupé une bonne partie de l’ordre du jour du conseil communautaire du Pays de Saint-Flour jeudi soir à Montchamp.

Fin juillet, les élus de la communauté de communes Margeride-Truyère actaient leur intention de travailler à un rapprochement avec la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour. Jeudi soir, à leur tour les élus du Pays de Saint-Flour ont voté favorablement pour ce rapprochement. « C’est une bonne nouvelle pour nos territoires à un moment où la solidarité est nécessaire entre collectivités, a déclaré Pierre Jarlier. Nous avons toujours dit que notre Communauté de communes était ouverte pour des projets communs et partagés. Il s’agit d’une nouvelle étape dans la construction d’une communauté de communes  d’avenir qui épousera de plus en plus les contours de notre bassin de vie ».

Chaque commune adhérente doit désormais se prononcer sur ce projet ainsi que la commission départementale de coopération intercommunale qui sera convoquée par le préfet du Cantal avant la fin de l’année.

Les services de la Communauté de communes étudient d’ores et déjà l’ensemble des points techniques pour que ce rapprochement soit officiel à partir du 1er janvier 2014.

Au cours du conseil communautaire de ce jeudi à Montchamp, les élus ont voté favorablement pour le programme d’intervention agricole et rural de la Communauté de communes. « Alors que les conditions d’application de la nouvelle Politique Agricole Commune est en pleine négociation, nous voulons accompagner nos agriculteurs vers une meilleure valorisation de leurs productions  en faisant de nos spécificités territoriales de montagne des atouts », a souligné Pierre Jarlier.  Ce programme élaboré en étroite collaboration avec l’ensemble des acteurs agricoles  mobilisera 1,5 million d’euros répartis sur trois axes : produire en valorisant les spécificités d’un territoire de montagne (prairies naturelles, séchage en grange…) ; développer l’ancrage territorial des produits et la transformation en s’appuyant sur les filières locales (lentilles, fromages, pomme de terre de Villedieu, seigle de Margeride) ; faciliter la commercialisation (produits de qualité, accompagnement logistique, outils collectifs…).

Ce programme a été bâti en lien avec le projet pédagogique du lycée agricole de Volzac qui va orienter la formation des futurs exploitants sur les enjeux et atouts du territoire.

En fin de conseil, les élus ont voté la motion présentée demandant une meilleure cohérence territoriale dans la refonte de la carte cantonale pour 2014.

 

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.