Accueil » En bref

Culture, pratique artisitique et développement de l’enfant.

Soumis le vendredi 7 juin 2013Un avis
Pierre Jarlier a ouvert cette rencontre.

Le réseau de ville Saint-Flour-Brioude-Issoire proposait ce vendredi au Lycée de la Haute-Auvergne une rencontre sur le thème de la sensibilisation à la culture, la pratique des activités artistiques et le développement de l’enfant.

Tout se joue dans ce domaine dans les toutes premières années.

En introduction de cette journée, Pierre Jarlier, sénateur-maire de Saint-Flour, a indiqué la priorité donnée par la ville à la culture comme le moyen de renforcer l’attractivité du territoire et aussi comme lien social entre les habitants. « Nous devons travailler à l’ouverture culturelle des enfants en particulier dans les établissements scolaires », a-t-il indiqué.

Cécile Gagnon, psychanalyste et artiste plasticienne a souligné que « la culture ouvre vers les autres et le monde. Elle n’est surtout pas quelque chose inabordable mais le moyen pour chacun de s’enrichir et de se construire aussi comme citoyen ».

Les représentants des services culturels des trois villes ont ensuite présenté des actions de sensibilisation auprès des plus jeunes avec pour Saint-Flour, l’action éducative conduite par le Pays d’art et d’histoire et l’intervention en milieu scolaire  du Centre d’Enseignement Musical Intercommunal.

Grand témoin de cette rencontre, Sabine Maillard, directrice de Hérault Musique Danse, a évoqué l’action expérimentale menée dans un quartier populaire de Montpellier, au collège Escholiers de la Mosson, de classe artistique. Suivis durant les quatre années dans l’établissement avec 5 à 6 heures hebdomadaires, les enfants ont fait preuve d’un réel intérêt à l’art sous toutes les formes, développant ainsi leur esprit d’ouverture. 

L’expérience de Montpellier

Un avis »

  • LABORIE FRANCOISE a écrit :

    La culture n’est malheureusement pas accessible à tous, il faut être initié. Alors peut-être une initiation à la culture doit être enseignée au même titre que le français , les mathématiques ou l’histoire géographie. Sinon toutes les animations culturelles risquent de continuer à s’adresser à un public restreint constitué d’habitués…
    FL

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.