Accueil » En bref

De la nécessité de préserver l’Écrevisse à pattes blanches dans nos cours d’eau

Soumis le mercredi 2 août 2017Réagir à l'article
cours-eau-ecrevisses-1

Les élus de Saint-Flour Communauté se sont retrouvés sur les bords d’un cours d’eau du Pierrefortais aux côtés des techniciens. Une façon pour eux d’être au plus près des préoccupations de terrain quand il s’agit de protection de la biodiversité et de préservation de la qualité des cours d’eau.

cours-eau-ecrevisses-4

Au programme notamment, une présentation de l’Écrevisse à pattes blanches, autrefois si présente et aujourd’hui menacée de disparition. Il s’agit d’une espèce fondamentale puisque sa présence dans les cours d’eau est un des indicateurs d’une bonne qualité de l’eau (avec les macro-invertébrés benthiques, ces animaux sans squelette d’os ou de cartilage visibles à l’œil nu vivant au fond de l’eau). Pourtant, l’introduction progressive ces dernières années de l’Écrevisse de Californie, dite « signal », est nocive pour la « pattes blanches ».

cours-eau-ecrevisses-3

« Les écrevisses « signal » déciment une population d’écrevisses autochtones en totalité en transmettant la « peste des écrevisses » dont elles sont porteuses saines », explique Anthony Caprio, recruté par Saint-Flour Communauté pour recenser sur près de 320 kilomètres de cours d’eau les populations d’Écrevisses à pattes blanches. Cet inventaire a débuté depuis le mois de juin et se réalise à travers des prospections nocturnes.

cours-eau-ecrevisses-5

Pour l’instant, les résultats sur les premiers kilomètres montrent une présence de l’espèce sur l’ensemble des bassins versants, bien que les populations restent cantonnées sur de petits linéaires de cours d’eau. Cela est rassurant et montre que l’Écrevisse à pattes blanches tient bon, même si des actions de sensibilisation vont devoir être mises en place pour qu’elle perdure.

cours-eau-ecrevisses-6

Pierre Jarlier, président de Saint-Flour Communauté, l’a bien souligné à ses collègues élus : « Nous avons raison de nous engager pleinement en faveur de la protection de l’espèce dans le cadre de l’animation du site Natura 2000 « Affluents rive droite de la Truyère amont ». Plus globalement, mener toutes ces actions de préservation de la biodiversité et des écosystèmes dans nos cours d’eau à travers notre Contrat territorial des affluents de la Truyère cantalienne, c’est aussi penser à demain en faisant de la Truyère et de ses affluents un atout de développement touristique et économique. »

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.