Accueil » En bref

Dernière séance pour la communauté du Pays de Saint-Flour-Margeride Prêts pour Saint-Flour Communauté au 1er Janvier 2017

Soumis le vendredi 23 décembre 2016Réagir à l'article
conseil

Mardi soir, les élus communautaires du Pays de Saint-Flour-Margeride, étaient réunis pour la dernière fois. Au 1er janvier,  Saint-Flour Communauté qui regroupera notre intercommunalité et celles de Pierrefort-Neuvéglise, Caldaguès-Aubrac et Planèze sera créée. Une dernière séance au cours de laquelle le président Pierre JARLIER a tenu à remercier les élus et les équipes  de la communauté pour la qualité du travail accompli qui « a permis d’obtenir des résultats concrets sur le territoire avec notamment l’inversion de la courbe démographique ».
29 dossiers étaient à l’ordre du jour.

Un quatrième réseau de chaleur à Besserette

Reconnu par le ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, comme Territoire à Energie Positive et pour la Croissance Verte, le Pays de Saint-Flour-Margeride poursuit sa politique en faveur de la transition énergétique  en construisant notamment des réseaux de chaleur bois.

Le quatrième, qui sera le plus important en termes de puissance, se situera dans le quartier de Besserette à Saint-Flour pour desservir une quinzaine d’établissements : deux lycées, le collège Blaise Pascal, l’hôpital, plusieurs établissements public et   deux ensembles de logements sociaux. Mardi soir, les élus ont voté l’acquisition de 3 280 m² auprès de la ville de Saint-Flour pour permettre l’implantation de la future chaudière. L’opération pourrait être lancée à la fin de l’année 2017.

Extension de l’atelier technologique du lycée agricole

Déjà présent aux côtés du Lycée agricole pour la construction d’un atelier technologique, la Communauté de communes sera encore au rendez-vous pour l’extension de cet outil qui s’ouvrira aux activités de cosmétique et de légumerie. Les élus ont voté le plan de financement dans le cadre du programme d’intervention agricole intercommunal. L’enveloppe financière s’élève à 800 000 € avec la participation de la Région (280 000 €), du département (150 000 €) de l’Etat (150 000 €) et de la Communauté de communes (220 000 €). Le début des travaux est prévu pour septembre 2017. En plus des élèves, une centaine d’agriculteurs utilisent cet atelier à des fins de formations ou pour la transformation de leurs produits.  Un véhicule frigo peut aussi être loué pour leurs transports de marchandise. Financé par la Communauté de communes et géré par le lycée, il est disponible pour toutes distances. Contact : Anne Fouchard, 06 69 45 61 25. Vehicule.frigo.sfflour@gmail.com

Préparer demain

La création de Saint-Flour Communauté au 1er  janvier nécessite de prendre en compte cette évolution dans les organismes dont le Pays de Saint-Flour-Margeride est membre. C’est le cas pour le syndicat mixte de développement touristique de l’est Cantalien ou encore le SYTEC. La réorganisation territoriale va s’accompagner aussi de l’optimisation et de la simplification de la gestion de certains  services . Le Centre d’Enseignement et de Diffusion Artistique, qui  va se renommer « conservatoire intercommunal », et l’écomusée de Margeride se voient rattachés directement à la Communauté de communes. Aussi leurs régies à autonomie financière sont dissoutes.

Une nouvelle page à écrire

Ce n’est pas sans émotion que les élus ont clôturé cette dernière assemblée. Pierre JARLIER a fait un bref retour en arrière. De 5 communes au départ en 1994, le Pays de Saint-Flour-Margeride en compte 29 en 2016.
30 millions d’euros ont été investis dans le développement économique pour l’aménagement de 80 hectares de zones d’activité qui accueillent  80 entreprises aujourd’hui et de nouvelles installations en projet. Dans le même temps, la Communauté a porté de nombreux projets structurants tels que le centre aqua ludique, le complexe sportif, le pôle de santé et de nombreux équipements sur les communes pour améliorer le cadre de vie des habitants. Elle a favorisé les services comme le transport à la demande, le portage de repas à domicile, l’accueil de loisirs sans hébergement ou encore l’accès à la culture et la sensibilisation à la qualité de notre patrimoine architectural et paysager avec le Pays d’Art et d’Histoire. Elle s’est engagée fortement sur la voie du développement durable avec une action reconnue au plan national avec les labels Agenda 21 et  Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte.

« Au 1er janvier, nous allons nous engager dans une nouvelle communauté de projets à l’échelle de notre bassin de vie. Un projet qui a été validé à l’unanimité par les 4 communautés appelées à fusionner.  Ensemble nous serons plus forts pour construire un territoire plus solidaire et plus attractif » a précisé Pierre JARLIER. « La naissance de Saint-Flour Communauté est le fruit d’une année de travail intensif pour les élus et les équipes, dans un esprit consensuel et résolument tourné vers l’avenir. Cette nouvelle page à écrire est un challenge collectif que nous devons relever tous ensemble pour ouvrir de nouvelles perspectives à notre territoire. »

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.