Accueil » En bref

La gare de Saint-Flour-Chaudes-Aigues menacée : déjà 2000 signatures en faveur de son maintien

Soumis le lundi 30 octobre 2017Un avis
gare8

Ce vendredi 20 octobre, en début d’après-midi, dans le prolongement de la manifestation syndicale du samedi 14 octobre, les élus de Saint-Flour Communauté et les habitants se sont rassemblés à la gare de Saint-Flour-Chaudes-Aigues aujourd’hui menacée de fermeture.

À 14h05, les élus ont remis au guichetier de la gare et au chauffeur du train de la ligne Béziers / Clermont-Ferrand l’ensemble des pétitions signées par plus de 2000 personnes et les motions adoptées par le Conseil communautaire de Saint-Flour Communauté et par les communes du territoire intercommunal.

Cette mobilisation très suivie témoigne de la détermination des élus et de la population à conserver la gare et à rendre pérenne son guichet, essentiel pour la qualité de service apportée et l’attractivité du territoire.

« Notre demande est claire : nous souhaitons l’ouverture d’une concertation avec la direction de la SNCF et les partenaires sur cette décision unilatérale et brutale car il apparaît fondamental de faire de cette gare un pôle de mobilité multimodal, qui rendrait davantage service à notre population », a exprimé Pierre JARLIER, Président de Saint-Flour Communauté.
Bernard DELCROS, Sénateur du Cantal, présent à ce rassemblement, a ajouté : « En matière de services, nous devons effectivement évoluer mais cela ne doit pas se faire sans concertation et en faisant le choix des fermetures. »

Les élus se sont ensuite séparés avec la ferme volonté de revenir si l’évolution de la situation le justifiait.

En attendant, la mobilisation continue et la pétition en ligne est toujours active.

 

 

Signez et faites signer la pétition :

https://goo.gl/forms/0Tm9MNARr1vbF1RI2


Gare-SNCF-extérieur

Lors du Conseil communautaire du lundi 25 septembre, l’assemblée a adopté une motion exceptionnelle de soutien au maintien du guichet de la gare de Saint-Flour-Chaudes-Aigues.

Pierre JARLIER, Président, a souhaité étayer le propos autour de cette motion :

« Il est fondamental de conserver la gare de Saint-Flour – Chaudes-Aigues car elle joue un rôle indéniable pour la mobilité des personnes. Elle peut même devenir un pôle multimodal pour les transports ferroviaires et routiers.
Fermer le guichet de la gare, c’est retirer de la qualité de services qui est appréciée de tous et c’est envoyer un signe négatif à un territoire en mouvement. Aujourd’hui, nous avons la chance d’avoir une gare qui irrigue le territoire avec un guichet qui assure un service de proximité. Il faut se battre pour maintenir cette chance. »

Les élus ont donc voté à l’unanimité la motion et ont décidé d’alerter le Ministre de la cohésion sociale, le Préfet, le Président de la SNCF et les parlementaires.

Téléchargez la motion :

Motion de soutien maintien de la gare VDGare-SNCF-intérieur2

 

Un avis »

  • ansquer mt a écrit :

    bonjour,
    je viens de signer la pétition au sujet du projet de fermeture de la gare de St Flour. dire que d’autres gares cantaliennes ne sont pas menacées avec des CA plus faibles n’est pas pour moi un argument à mettre en avant. si, elles le sont aussi et la sncf ne se gênera pas pour les fermer soyez-en sûrs.Mauriac est fermé depuis longtemps… le drame c’est que l’on fait payer aux populations rurales très cher pour leur mobilité. pour acheter un billet de train il faut être très doué en géographie, et le conseil en guichet me parait indispensable, car il faut découper son trajet (quand il est long) pour avoir des horaires corrects. sur internet on nous fait passer par Lyon pour aller à Paris et je passe sur les réponses extravagantes que le système sncf peut donner. pour avoir assisté à des comités de ligne et souvent écrit à la sncf, mais aussi à la région, la réponse est souvent de la langue de bois. les tarifs intéressants de la sncf sont réservés aux urbains, et tout cela au nom de la devise républicaine ?…c’est dommage, car ce n’est pas comme cela qu’un territoire (un pays, une région) se développe. les lignes transversales ont été abandonnées, c’est dramatique et on nous parle sans arrêt d’écologie… par contre, combien coûte aux contribuables la ligne aérienne du Cantal ? salutations

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.