Accueil » À la une

La nouvelle communauté de communes prend forme

Soumis le mardi 18 octobre 2016Réagir à l'article
conf presse fusion 1

Au 1er janvier prochain, le Cantal comptera, 9 communautés de communes au lieu de 17 actuellement. Conformément au schéma départemental de coopération intercommunale présenté par le préfet, les communautés de communes du Pays de Saint-Flour-Margeride, du Pays de Pierrefort-Neuvéglise, de Caldaguès-Aubrac et de Planèze fusionneront pour un ensemble de 56 communes et une population de 24 824 habitants. Une évolution largement partagée par les élus locaux, puisque cet été 48 communes, soit 91% de population, ont adopté le nouveau périmètre (contre 34 lors du vote du Schéma départemental présenté le 30 mars dernier). Sans attendre l’arrêté préfectoral de création de ce nouvel EPCI, les élus des quatre intercommunalités travaillent depuis décembre 2015 sur cette organisation territoriale.
Vendredi lors d’un point presse, Pierre JARLIER, président de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour-Margeride a déclaré : « Il s’agit d’une volonté commune des élus d’être les acteurs de l’avenir du territoire avec une communauté de projets. Nous serons plus forts ensemble en lien avec la grande région Auvergne-Rhône-Alpes ». Propos partagés par les autres présidents, Louis GALTIER, Philippe ECHALIER et Louis RAYNAL.
Au cours des réunions, devenues hebdomadaires depuis septembre, les élus ont étudié et mis en place l’ensemble des paramètres de cette fusion : ressources fiscales,  moyens financiers, organisation des services, gouvernance…
Concernant les compétences de l’EPCI, celles obligatoires : développement économique, aménagement de l’espace, promotion touristique, gestion des déchets, urbanisme, aires d’accueil des gens du voyage. Pour les compétences optionnelles : environnement, logement, politique de la ville, maison des services, voirie, équipements structurants, action sociale, gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (à partir de 2018), eau potable (2020), assainissement (2020).
Pour l’organisation opérationnelle, le siège de la Communauté de communes (dont le nom reste à trouver) sera à Saint-Flour alors que des antennes de proximité pour certains services et pour la population seront réparties à Chaudes-Aigues, Ussel, Pierrefort, Neuvéglise et Ruynes-en-Margeride.
Le projet de territoire commun est en cours de rédaction pour être validé par les quatre communautés de communes avant la fin de l’année.

Ils ont dit :

Louis RAYNAL, président de la Communauté de communes Caldaguès-Aubrac, « c’est une opportunité pour le Caldaguès-Aubrac, car nous pourrons porter des projets notamment touristiques pour Chaudes-Aigues et l’Aubrac ».

Louis GALTIER, président de la Communauté de communes de Pierrefort-Neuvéglise, « Avec cette fusion nous travaillons sur un projet d’avenir et nous pouvons être satisfait de ce que nous avons déjà réalisé pour y parvenir ».

Philippe ECHALIER, président de la Communauté de communes de Planèze, « Avec l’obligation d’assurer de nouvelles compétences, nous pourrons aller chercher de nouveaux moyens, notamment pour défendre les intérêts de la population et des petites communes ».

Jean-Jacques MONLOUBOU, vice-président du Pays de Saint-Flour-Margeride, conseiller départemental, « Nous pouvons mesurer le parcours réalisé depuis 20 ans avec l’évolution de l’intercommunalité pour le développement de notre territoire ».

Céline CHARRIAUD, Vice-président de Pierrefort-Neuvéglise, vice-présidente du Conseil départemental, « nous mettons en place les outils pour être acteurs de l’avenir du territoire. Les élus ont montré leur volonté de tirer dans le même sens».

Gérard SALAT, conseiller départemental, « Notre nouvelle communauté de communes épouse les contours d’un territoire pertinent pour son développement ».

 

La nouvelle communauté de communes devrait être installée en janvier 2017 pour être opérationnelle dès février.

A noter que cette évolution n’entrainera aucun changement dans les services offerts à la population en 2017.

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.