Accueil » En bref

Le CEDA, une nouvelle structure pour l’enseignement et la diffusion artistique

Soumis le mardi 25 mars 2014Réagir à l'article
ceda

Afin de faire mieux à budget constant et aussi tenir compte de l’évolution territoriale du Pays de Saint-Flour-Margeride, le nouveau Centre d’Enseignement et de Diffusion Artistique (CEDA) du Pays de Saint-Flour-Margeride regroupe désormais dans une même structure le CEMI et La Passerelle. L’objectif est de mettre en commun et de rationaliser les moyens pour l’enseignement et la diffusion de la musique, du théâtre et de la danse. Le directeur de cette nouvelle structure est Philippe Renard, actuellement à la tête du CEMI.

Dans les nouveautés annoncées, il s’agit de développer l’enseignement des musiques actuelles afin de répondre à l’attente d’un public de jeunes adultes, de se rapprocher davantage du Centre Départemental Musique et danses Traditionnelles, ou encore d’élargir la programmation artistique à l’ensemble du territoire…

Dernièrement, il a été procédé à l’élection d’un conseil d’administration de transition en attendant les municipales de mars prochain. Composé d’élus, de parents, de représentants du CDMDT, du CCAS de la ville de Saint-Flour, du Pays d’art et d’histoire, de l’Office de Tourisme Intercommunal, et de la Société des Amis du Musée de la Haute-Auvergne, il sera présidé, d’ici là, par Patricia Rochès.

Un budget de 310 000 € a été voté pour l’année 2014.

« Cette nouvelle structure va nous permettre d’être plus efficace pour élargir les missions sur un nouveau territoire intercommunal », a souligné le sénateur-maire de Saint-Flour, Pierre Jarlier, lors de cette présentation  du nouveau CEDA.

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.