Accueil » À la une

Les élus visitent l’entreprise Scandibois

Soumis le mercredi 14 mars 2012Réagir à l'article
Visite Scandibois

Pierre Jarlier et plusieurs élus de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour ont visité l’entreprise Scandibois installée depuis avril 2008 sur la zone du Rozier-Coren. Une entreprise familiale qui affiche une ferme volonté de développement dans la construction bois.

 

Charpentier avec son père, Gérard Cartalade, se lance au début  des années 1980, dans la construction de maisons en bois. Un voyage de formation au Canada confirme son orientation professionnelle qui va lui permettre de devenir le maître d’œuvre d’une bonne partie des bâtiments  qu’il va désormais réaliser.

1986, il crée à Saint-Flour l’entreprise Scandibois. Nouveaux procédés, nouvelles machines, nouvelles commandes… dans les années 2000, la nécessité de s’agrandir se fait sentir. En avril 2008, l’entreprise s’installe sur la zone du Rozier-Coren dans un atelier de2 000 m².

Désormais, elle emploie une quinzaine de personnes. La Communauté de communes du Pays de Saint-Flour a accompagné son développement avec une aide au foncier et à la création d’emplois à hauteur de 30 487 € en complément des financements obtenus du département, de la Région et de l’État au titre d’un pôle d excellence rurale (PER).

«Nous avons débuté en pleine crise avec un carnet de commande vide, se souvient le chef d’entreprise. Mais le marché existe et aujourd’hui nous étudions les possibilités de doubler notre chiffre d’affaires actuellement de 1,3M€». Une vingtaine de maisons «sortent» chaque année de l’atelier, en kit ou au stade hors d’eau hors d’air. Au-delà de l’aspect esthétique, le bois offre un coût de revient de la construction intéressant avec un niveau thermique très avantageux.

De nouveaux procédés de construction sont à l’étude, mais aussi la volonté d’obtenir la qualification pour  la réalisation  d’immeubles à plusieurs étages avec déjà des projets dans l’Hérault et en région parisienne.

Il s’agit pour Gérard Cartalade de transmettre son entreprise à deux de ses enfants qui travaillent avec lui, Chrystelle et Pierre-Olivier, responsables respectivement de la commercialisation et de la conception.

« C’est un très bel exemple d’entreprise familiale qui a su s’adapter à de nouveaux savoir-faire, de nouveaux marchés et une nouvelle clientèle», constatait, Pierre Jarlier, président de la Communauté de communes. « Comme nous l’avons déjà fait, nous serons attentifs au développement de cette entreprise», précisait M. Jarlier.

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.