Accueil » En bref

Philippe Renard quitte Saint-Flour

Soumis le mercredi 3 février 2016Réagir à l'article
philippe renard

Départ du directeur du Centre d’Enseignement et de Diffusion Artistique
Mardi soir, Pierre Jarlier, président de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour-Margeride a remis à Philippe Renard, le Directeur du CEDA, la médaille de la Ville pour le remercier au nom de tous les élus de l’excellent travail qu’il a réalisé pendant 3 ans passés à la direction de l’école de musique intercommunale.

Philippe Renard :
J’ai été ravi de passer ces trois années dans une superbe région comme celle de Saint-Flour. Venant du milieu urbain et y retournant, cette étape m’a fait peut-être prendre conscience, davantage encore, de l’importance de la culture en milieu rural. C’est à mon avis indispensable, et les politiques publiques doivent y être sensibles pour apporter de la qualité à cette action. Chacun doit avoir accès à la culture, à son enseignement et à sa diffusion. Je crois que cela participe aussi la construction de notre société. Aucun individu ne doit se sentir exclu de l’accès à la culture qui permet une ouverture vers les autres.

– Quels points de votre action retenez-vous ?
Philippe Renard :
Je veux d’abord dire que le travail mené est un travail d’équipe. Ici plus qu’ailleurs il y a besoin de tout le monde pour créer une dynamique et viser la qualité.
Je retiens avant tout, la création du Centre d’enseignement et de diffusion artistique (CEDA) fusion de La Passerelle, établissement municipal et du CEMI, école de musique intercommunale. Ce projet correspond à la volonté de rapprocher l’enseignement et donc les élèves, des artistes et donc de la diffusion et du partage. Je relève aussi l’ensemble des partenariats que nous avons établis pour élargir les possibilités d’enseignement. Je pense aux musiques actuelles avec le collège Blaise-Pascal, le chant avec les écoles primaires, la musique Trad avec le Centre Départemental Musique et Danses Traditionnelles. Pour la diffusion, j’indiquerai notre implication dans la programmation du festival Hybernarock et la participation au festival des Hautes terres. En plus d’être une chance pour le territoire, ce dernier est une véritable aubaine pour le Céda pour créer et diffuser.

– Avez-vous le sentiment d’avoir rempli votre mission ?
Philippe Renard :
Nous en avons fait beaucoup mais ceci demande à être consolidé et développé. Il faut surtout travailler en direction du jeune public et des scolaires, parfois délaissés dans l’offre mais qui demain seront les élèves de l’école de musique et seront en mesure d’assurer des spectacles. Ce qui est certain, c’est que cette expérience sanfloraine va me servir dans ma nouvelle affectation puisque je suis chargé de fusionner deux écoles de musiques.

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.