Accueil » En bref, Lastic

Pierre Jarlier en visite à Lastic

Soumis le mardi 23 novembre 2010Réagir à l'article
Pierre Jarlier en visite à Lastic

 

De nombreux projets passés au crible

Dernièrement,  le conseil municipal de Lastic recevait Pierre Jarlier, président de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour.

En préambule à cette rencontre, Pierre Peghaire, maire, a présenté la commune dont  l’agriculture constitue l’essentiel de l’activité.
Il a été ensuite fait état de la collaboration de la Communauté de communes pour des travaux de voirie, la restauration du lavoir de Lastiguet et celle dans le cadre du programme “petit patrimoine” de la chapelle romane du cimetière. Pour 2011, la commune envisage la restauration de la salle des fêtes.L’assinissement est également d’actualité. Un dossier particulièrement complexe et couteux quand le budget communal, déjà faible, est impacté par la diminution des dotations financières. Ce point a été l’occasion d’un large débat entre les élus de Lastic et Pierre Jarlier, allant de la nécessité d’une prise en compte plus importante des contraintes locales par les schémas d’assainissement au projet à l’étude de traitement des boues par le Syndicat des Cramades pour les valoriser comme engrais.
Ce point a été l’occasion, d’un large débat entre les élus de Lastic et Pierre Jarlier, depuis les schémas d’assainissement ne prenant pas assez en compte les contraintes locales, jusqu’au projet à l’étude de traitement des boues par le Syndicat des Cramades et leur valorisation comme engrais.

Assainnissement, urbanisme, intercommunalité

Concernant le risque d’effondrement d’un bâtiment en ruine, Pierre Jarlier a éclairé le conseil municipal des possibilités offertes par la loi pour intervenir en l’absence de propriétaires connus. “L’arrêté de péril éminent et la nomination d’un expert permet d’engager des travaux et de sécuriser le site”, a-t-il précisé.
Toujours, en matière d’urbanisme, il a signalé quelques points de la loi “montagne” permettant de déroger à la règle de “la continuité de l’habitat” si, par exemple, l’intérêt général est reconnu.
Sur un plan intercommunal, Pierre Jarlier a informé les élus de sa volonté de consacrer un large volet au développement rural dans le prochain projet de territoire 2012-2014 afin de mieux prendre en compte l’activité agricole, socle de l’économie rurale.
La discussion a enfin porté sur l’achèvement de la carte intercommunale au 1er juin 2013, qui imposera à toute municipalité d’intégrer une intercommunalité. “La carte intercommunale va évoluer d’ici fin 2011, a indiqué Pierre Jarlier. Je souhaite que l’AMF du Cantal contribue à l’élaboration de ce schéma départemental devenu obligatoire par la réforme des collectivités territoriales aux côtés du Préfet, car les élus doivent être associés à cette évolution”.