Accueil » À la une

Première ébauche du prochain contrat social du Pays de Saint-Flour

Soumis le vendredi 15 février 2013Réagir à l'article
662-210x400

Les principaux partenaires du Contrat social de la ville de Saint-Flour étaient réunis le 7 février, pour effectuer un premier retour d’expériences sur les actions mises en place entre 2010 et 2012 et proposer des pistes d’actions pour le prochain contrat. Celui-ci devrait toucher un public plus nombreux et concerner pour partie, un territoire élargi à la Communauté de communes. Quelques chiffres permettent de dresser un premier bilan des actions menées. 1,250 M€ ont été mobilisés sur 3 ans par l’ensemble des partenaires permettant : – à 170 foyers de bénéficier de l’épicerie sociale, ce qui représente 500 personnes aidées et 10 tonnes de denrées alimentaires – l’embauche de 12 contrats aidés – le financement de 24 permis de conduire -la mobilisation de 500.000 euros pour effectuer des travaux de réhabilitation de logements notamment en matière thermique. – à 200 familles d’adhérer au centre social Le « succès » de l’épicerie sociale, l’un des projets phares mené dans le cadre du contrat social, est indéniable selon les partenaires. Elle bénéficie à des jeunes comme à des personnes âgées, un public difficile à toucher auparavant. Près de 25 familles sont accompagnées par semaine. Chacun s’accorde sur l’importance de l’accompagnement des familles qui permet d’identifier d’autres difficultés concernant l’accès aux soins, aux loisirs, à un logement, etc. En matière d’insertion sociale, le prochain contrat devrait encourager la réaction d’une entreprise d’insertion sur le territoire de Saint-Flour. « Plusieurs pistes sont à explorer, notamment un partenariat avec l’AFPA qui possède des structures techniques importantes à Saint-Flour, un partenariat avec Emmaüs pour une activité de réparation par exemple, le tout dans le cadre de l’Agenda 21 porté par la Communauté de communes », a indiqué Pierre Jarlier. La possibilité de créer une entreprise de travail temporaire en insertion (ETTI) a également été évoquée. Le logement social fait également partie des priorités. « Le programme de lutte contre la précarité énergétique ne monte pas suffisamment en charge car les logements concernés sont difficiles à identifier », a indiqué le Sénateur. Pourtant, il est certain selon les partenaires que l’intervention publique aura permis de favoriser le déclenchement d’opérations de mise aux normes. Le prochain contrat social devrait permettre de mieux définir les besoins en matière de logement social pour cibler davantage le public prioritaire. Le centre social aura quant à lui permis à de nombreux enfants d’accéder à des loisirs et à la culture avec notamment la possibilité d’assister à des spectacles dans de grandes salles comme au Zénith de Clermont-Ferrand. Grâce à ses nombreuses animations, le centre renforce le lien social dans la ville. Un autre aspect a également été évoqué, celui du portage de repas à domicile, réalisé sur le territoire intercommunal, qui bénéficie à de nombreuses personnes âgées souvent seules. Le prochain contrat social pourrait notamment permettre d’assurer d’autres prestations dans le cadre de ce service.

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.