Accueil » À la une

Projet de déviation de Saint-Flour : un avis favorable pour la rocade

Soumis le mardi 27 mars 2012Un avis
Rocade

Le 23 février dernier, Monsieur René Roustide, commissaire enquêteur a rendu un avis favorable au projet de contournement Nord de Saint-Flour.

 Une décision saluée par Pierre Jarlier, l’ensemble des membres du collectif et une large majorité de la population. « Ce projet est vital pour notre département tant du point de son désenclavement, que de son développement économique, de son attractivité ou de la sécurité de ses habitants. Chacun a pu cette fois faire entendre sa voix » a précisé Pierre Jarlier.

Le contournement nord de Saint-Flour a été reconnu prioritaire par le Conseil général du Cantal. Mais sa réalisation a été freinée par de nombreux contentieux.

 Dans son rapport, le commissaire-enquêteur relève « le caractère inadapté et dangereux de l’unique voie de circulation entre la ville et les engorgements ralentissant ou bloquant les déplacements des services de secours, faisant courir des risques à l’ensemble de la population ». Il note également que le délestage d’une partie du trafic hors de cette voie, en particulier du trafic poids lourds, améliorera la qualité de vie des habitants, tout comme il facilitera l’accès à l’A75 pour les bassins situés à l’Ouest de cet axe : Saint-Flour, Murat, Chaudes-Aigues et Pierrefort.

 Le rapport émet aussi plusieurs recommandations sur les enjeux environnementaux de ce dossier, et demande au maître d’ouvrage la recherche de solutions techniques en termes de préservation de la biodiversité, des ressources en eau et des paysages, de prévention des nuisances sonores mais des impacts sur les terres agricoles.

 Ce rapport est consultable pendant un an dans les mairies de Saint-Flour, Andelat, Roffiac et Coren, au Conseil Général en sous-préfecture et en préfecture.

 

Les élus de Saint-Flour, Roffiac et Andelat devront délibérer afin de se prononcer sur ce dossier. Le Conseil Général a 6 mois pour prendre une déclaration de projet d’intérêt général, en tenant compte des éléments de l’enquête publique. Enfin, le préfet dispose d’un an pour se prononcer sur l’utilité publique de ce projet.

 

« Il faut espérer que plus de 3 ans après l’annulation de la première DUP, le projet va pouvoir se concrétiser rapidement car c’est la sécurité des riverains et des automobilistes qui est en jeu » a conclu pierre Jarlier.

Un avis »

  • RODIER a écrit :

    avis favorabe

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.