Accueil » En bref

Rigueur au menu des débats budgétaires

Soumis le mardi 22 mars 2016Réagir à l'article
conseil 21 mars

Les élus intercommunaux ont voté, ce lundi, le compte administratif 2015 qui fait apparaître un excédent global de fonctionnement de 2 091 000 € malgré une baisse des dotations d’intercommunalité de 128 000 € (- 51 950 € en 2014). L’excédent brut est de 707 000 € et revient au niveau de 2013 après une baisse en 2014. « Aucun nouvel emprunt n’a été contracté sur cet exercice », a précisé le président Pierre Jarlier. « Cet effort budgétaire, auquel nous nous employons, doit rester notre principale exigence pour poursuivre l’action intercommunale». La capacité de désendettement s’est améliorée passant de 7,4 à 4,8 années.
Les orientations budgétaires 2016 ont été également adoptées. L’objectif est de faire face à de nouvelles missions imposées par l’Etat et à la poursuite de la baisse des dotations de l’Etat sans augmentation de la fiscalité (pour la 8e année consécutive). Ces orientations permettent de poursuivre nos missions tout en limitant l’évolution des dépenses courantes de fonctionnement, de réaliser un montant d’investissement de 2,5M€, nécessaire à l’activité économique du territoire. Grace à un autofinancement à hauteur de 1,25 M€ limite le recours à l’emprunt sera limité au maximum à 250 000 €. Ce faible recours à l’emprunt concourt à un désendettement engagé en 2014. La dette prévisionnelle s’élèvera à 4 738 000 € contre 4 936 000 € au 31 décembre 2014. Au terme de ce débat Pierre Jarlier a rappelé que « dans ce contexte budgétaire tendu, la mutualisation, les économies d’échelle et l’optimisation de nos moyens tout en maintenant un bon niveau d’investissement pour participer à la relance de l’économie locale seront nos priorités pour cette année. »

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.