Accueil » À la une, intercommunalite

SDCI: lettre de concertation aux élus de la Planèze et des Ternes

Soumis le mardi 3 mai 2011Réagir à l'article
Logo de la communauté de communes

Le 2 mai 2011, en réaction au Schéma Départemental de Coopération intercommunale, les élus du Pays de Saint-Flour, réunis en bureau, rédigeaient à l’unanimité des présents le communiqué suivant. Le 23 mai, les élus communautaires ont aussi décidé de proposer d’engager une concertation avec les conseils municipaux de la Planèze et des Ternes pour évoquer les rapprochements proposés par le préfet.

 

Les élus du Pays de Saint Flour ouverts à la concertation.

“Le préfet du Cantal a proposé à la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour un rapprochement avec la commune des Ternes et la Communauté de communes de Planèze.

Ces propositions sont conformes à la loi portant réforme territoriale qui préconise la mise en cohérence de l’intercommunalité autour des bassins de vie.

Le document présenté montre que 75% des actifs de la commune des Ternes travaillent sur le territoire de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour. Il en est de même pour un actif sur deux sur la Communauté de communes de Planèze et jusqu’à 80% pour la commune d’Andelat.

Le rattachement des communes isolées à une intercommunalité est justifié car leurs habitants sont pénalisés par cette situation d’isolement, qui ne touche plus que 2% de la population cantalienne.

S’agissant du rapprochement avec la Communauté de communes de Planèze, la proposition nous semble légitime car l’intercommunalité, organisée autour d’un bassin de vie cohérent permettra une action publique plus efficace. Les familles sont en effet en droit d’attendre les mêmes services au même coût sur toutes les communes, notamment en matière de transport, d’accès aux loisirs ou de services de proximité.

Pour autant, cette évolution ne peut être issue que de la volonté partagée des élus et des populations.

La Communauté de communes du Pays de Saint-Flour a une position constante sur ce sujet et exprimée à de nombreuses reprises : notre porte est ouverte à toutes les communes proches qui souhaitent la rejoindre.

Dans ce contexte, il appartient aux élus de se positionner sur le projet de rapprochement proposé par M. le préfet du Cantal. Cela nécessite une concertation approfondie et une bonne information des élus comme de la population, car c’est elle, au bout du compte, qui est concernée. Pour cela, il faudra prendre le temps d’un débat ouvert, serein et transparent.

Nous nous associerons à cette démarche et c’est dans ce sens que nous avons déjà ouvert un large débat public notamment par le biais du site Internet de la Communauté de communes du Pays de Saint-Flour (www.cc-paysdesaintflour.fr) ,où chacun peut s’exprimer sur ce dossier et obtenir les renseignements nécessaires à une parfaite connaissance des enjeux de cette évolution.

courriers aux maires

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.