Accueil » Événements

Soir d’été contemporain à Saint-Flour

Soumis le mardi 2 août 2011Réagir à l'article
Picasso: Le Violon

Conférence : « Pierre Reverdy, de l’image cubiste à l’image poétique »

 

Elle sera donnée par Charlène CLONTS. Professeur de lettres modernes, chargée de cours à la faculté de Créteil, elle prépare une thèse en poétique explorant ainsi la coopération qui peut exister entre les peintres et les poètes notamment ceux du XXème siècle.

 

Elle se tiendra : 

 

le vendredi 12 Août à 20 h,

 

MAISON DES ASSOCIATIONS (face au théâtre le REX), salle 4

 

Entrée libre 

 

Mais qui est Pierre Reverdy ? 

              

Pierre Reverdy, né à Narbonne en 1889 et mort à Solesmes en 1960, fut longtemps méconnu du grand public. Or, nous constatons depuis quelques années déjà une recrudescence des études publiées sur son œuvre ou des approches scolaires de ses textes. Cela s’explique en partie par l’intérêt croissant que nous portons aux études transdisciplinaires.

 

De fait, Reverdy a une vingtaine d’années lorsqu’il arrive à Paris – à Montmartre plus précisément – où il côtoie Juan Gris, Pablo Picasso, Georges Braque, Henri Matisse, Fernand Léger, Max Jacob… Il devient alors le porte-parole du cubisme par le biais notamment de sa revue Nord-Sud. Il subit évidemment l’influence de ces artistes mais il leur apporte aussi ses lumières, dans un échange réciproque et fructueux. Le poète publie d’ailleurs ses textes accompagnés de dessins, d’eaux-fortes, de gravures, de gouaches… de ses amis cubistes. L’originalité de cette alliance se réalise dans le dépassement de l’illustration au profit d’un travail à quatre mains, un travail de collaboration, de création simultanée, instaurant une pratique qui a acquis aujourd’hui ses lettres de noblesse dans le domaine artistique, tous arts confondus.

 

Parallèlement, les poèmes de Reverdy ne sont pas uniquement des ensembles à lire sur le plan linéaire. Le poème devient un système à voir et pas seulement à lire. Notre regard est alors en action, il navigue parmi les phrases entrelacées rendues incertaines par la suppression de la ponctuation. Ainsi, avec Reverdy et les peintres cubistes, le mouvement de l’œil est brouillé, proposant par là une vision du monde que nous pouvons nous-mêmes expérimenter au quotidien : celle qui voudrait rendre lisible ce qui est invisible, rendre sensible l’imperceptible. Ce « rêve » de Reverdy, réalisé au travers de l’écrit, est une des sources les plus importantes de la poésie contemporaine. Il serait aisé de trouver des similitudes avec la quête des artistes exposés cet été à St Flour par le FRAC Auvergne : « Dream a little dream »…

 

 

Renseignements pratiques :

  • SAMHA : 04 71 20 64 94 ou 06 01 82 81 13

Donnez votre avis !

Donnez votre avis ci-dessous, ou effectuez un lien (trackback) depuis votre propre site Internet. Vous pouvez également vous abonner gratuitement à ces avis par notre flux RSS.